Solutions
previous

Retour aux Actualités


#Act4Nature : Séché déploie son Action Durable pour la Nature

12/07/2018

Conscient du rôle que peut jouer l’entreprise, l’Action Durable pour la Nature (ADN) de Séché Environnement va concrètement apporter des outils pour structurer et mesurer cette préservation de la biodiversité dans le territoire de manière concrète, durable et mesurable. L’ADN est la prolongation de l’engagement volontaire du Groupe dans la Stratégie Nationale pour la Biodiversité qui avait fait l’objet d’une reconnaissance par le Ministère en charge de l’écologie, pour la période 2013/2016;


L’économie circulaire est le cœur même de l’activité de Séché Environnement, comme valorisateur de déchets. La bonne gestion environnementale en est le corollaire pour ce qui est de la manière d’exercer le métier en respectant hommes et nature.
Créé en 1985, le groupe (aujourd’hui 2 500 collaborateurs et un chiffre d’affaires supérieur à 500 M d’euros) a intégré dès sa naissance le concept du développement durable à sa politique d’entreprise, et l’écoute des parties-prenantes est un facteur majeur de son développement, en harmonie avec ses salariés, riverains, clients mais aussi le monde associatif, éducatif ou académique.
Le lien qui unit le groupe à la biodiversité environnante est d’autant plus fort qu’occupant un foncier notable, il lui est possible de mettre en œuvre une action cohérente de préservation et de suivi du monde animal et végétal. Les fruits de cette action s’étendent au-delà de l’aire de ses sites propres du fait des échanges existant entre territoires (les corridors écologiques).
L’équipe d’écologues internes permet d’enrichir ce management de terrain (maintenir un vivier d’espèces endémiques en concomitance avec la sauvegarde de l’identité paysagère) et d’en faire une véritable culture d’entreprise.

 

La démarche de l’A.D.N et les 4 engagements retenus

Les engagements de l’ADN de Séché Environnement sont définis au niveau du groupe, mais les plans d’actions sont co-construits de manière décentralisée, de manière à favoriser les initiatives de terrain pour une meilleure adaptation aux problématiques locales et une appropriation forte par les acteurs. La couverture est nationale et les divers métiers sont tous représentés.
Un comité de pilotage assure le lien entre les démarches locales et la Direction Générale qui fixe les objectifs et principes d’actions généraux. Chacun des 17 sites de la démarche dispose d’un référent biodiversité dont la mission est de déployer sous l’autorité de sa direction locale les 4 engagements de l’A.D.N.

 

La planification des actions et leur évaluation

L’A.D.N de Séché Environnement sera déployée selon un cycle de 4 ans renouvelable, à compter de 2019.
Chaque référent remettra ses engagements fin juillet 2018 pour une validation à l’automne par le comité de pilotage. Un bilan mi-parcours (2021) puis d’ensemble (2023) permettront de communiquer sur les résultats obtenus. Le système d’évaluation visera trois niveaux de performances :
• Opérationnel : L’évaluation de la mise en œuvre par les taux d’avancement sur un cycle de 4 ans
• Naturel : Le gain en biodiversité grâce aux suivis de la biodiversité mis en place mais aussi au travers de la certification ECOCERT Environnement « Engagement Management de la Biodiversité et du Climat ».
• Humain : La sensibilisation du personnel aux enjeux biodiversité au travers du taux de participation et de l’engagement des salariés pour changer leurs pratiques (au travers de QCM).

En parallèle, et en complément, Séché a signé, le 8 juillet 2018, un accord cadre avec le Muséum National d’Histoire Naturelle pour les 5 prochaines années, et qui verra la mise en œuvre de synergies dans les domaines de la recherche, de l’enseignement ou encore de la formation.