Solutions
previous

#COVID19 | Traitement des déchets dangereux un enjeux stratégique

La filialeTrédi mobilisée pour maintenir la continuité de ses services

22/04/2020

La filiale TREDI de Séché environnement s'adapte et s'organise pour traiter l'ensemble des flux des déchets dangereux.

La gestion des déchets dangereux, une mission prioritaire de service publique 

Les activités qui visent à préserver la santé et la salubrité publique sont considérées comme stratégiques par l’état et leur maintien est indispensable même en cas de pandémie mondiale. 

Si dans le contexte actuel de la pandémie du virus Covid-19, le traitement des ordures ménagères et des Déchets d’Activités de Soin à Risque Infectieux font partit des priorités de service à rendre aux populations, le traitement des déchets dangereux présente tout autant un caractère d’urgence. 

Ces déchets, qui en raison de leur nature présentent des risques pour l’homme et pour l’environnement, ne peuvent être stockés. Lorsqu’ils sont générés par des industries fondamentales comme la pharmacie ou la chimie de base, l’arrêt des procédés est inenvisageable et parfois même susceptible de conduire à une dégradation majeure des équipements de production. Il est donc essentiel que la prise en charge de ces déchets puisse continuer pendant la crise.

Trédi s’organise pour garantir l’élimination indispensable des déchets dangereux 

Grâce à la mise en œuvre des plans de continuité d’activité (PCA) enclenchés dès le stade 2 de l’épidémie, les équipes de Trédi à Saint-Vulbas, Salaise-sur-Sanne, Strasbourg et Hombourg, plus que jamais mobilisées, assurent la continuité du service pour que leurs clients, producteurs de tels déchets dangereux puissent fonctionner tout au long de la crise.

Les mesures de prévention des risques professionnels déjà existantes sur les différents sites Trédi ont été renforcées face à l’épisode de pandémie, afin de garantir la sécurité des salariés et prévenir les risques de contamination.

Dès le début de la crise une attention particulière a été portée à la communication et à la prévention pour sensibiliser au respect des consignes élémentaires d’hygiène et aux gestes barrière à adopter. Des Equipements de Protection Individuelle supplémentaires et adaptés aux lieux et conditions de travail qui le nécessitaient ont également été mis à disposition de tous les salariés. 

Toutes les personnes dont les fonctions peuvent permettre d’effectuer leur mission à distance grâce aux outils numériques qui sont à leur disposition, sont aujourd’hui en télétravail. Pour les salariés dont leur mission ne peut se faire à distance, Trédi a organisé une rotation de personnel. Les consignes de maintien à domicile des personnes dites « à préserver », souffrant de pathologies particulières ou vivant avec des personnes atteintes de ces pathologies ont été appliquées avant même les directives gouvernementales ainsi que le maintien à domicile des personnes atteintes ou suspectées du fait de symptômes grippaux ou assimilés.

Les dispositions prises se sont aussi concentrées sur les conditions d’accueil des prestataires extérieurs de l’entreprise et des chauffeurs. 

L’expertise Trédi pour traiter les déchets dangereux 

Forte de plus de 40 ans d’expérience dans la gestion des déchets dangereux, Trédi, filiale du groupe Séché Environnement est une référence au niveau mondial. 

La société compte 4 établissements très complémentaires en Rhône Alpes et en Alsace : Saint-Vulbas (01), Salaise-sur-Sanne (38), Strasbourg (67) et Hombourg (68). Elle met en œuvre des procédés éprouvés au regard des meilleures techniques disponibles. Ces procédés permettent le traitement d’une large gamme de déchets qu’ils soient organiques ou minéraux, grâce à des filières diversifiées et de haute technicité intégrant les innovations développées par les équipes R&D du Groupe Séché Environnement.

Les synergies industrielles mises en place entre les différentes filiales du Groupe permettent de proposer une prise en charge globale depuis la mise à disposition de contenants spécifiques, le reconditionnement éventuel, la valorisation sinon l’élimination en unités de traitement physico chimique ou d’incinération.

L’acceptation et la réception des déchets y sont réglées par des procédures rigoureuses propres aux établissements classés « Seveso ».

Les installations de traitement thermique mises en œuvre par les centres Trédi utilisent plusieurs types de technologies : four rotatif, à grilles, statique. Des filières très diversifiées et complémentaires permettent de répondre aux besoins d’un large éventail de secteurs industriels et ainsi d’accueillir un large spectre de déchets du point de vue de leurs caractéristiques physico chimiques (solides, liquides, pâteux, gazeux) et de leur mode de conditionnement (en vrac ou conditionnés). Des filières sécurisées permettent de réceptionner les déchets nécessitant une prise en charge spécifique : déchets toxiques, réactifs, comburants…. Les installations de combustion sont complétées par des équipements de traitement des effluents gazeux et aqueux sophistiqués faisant appel aux meilleures technologies disponibles. La combustion de ces déchets donne également et le plus souvent lieu à la récupération et production d’énergie sous forme de vapeur ou d’électricité.

Les déchets minéraux ne sont pas éligibles à l’incinération. Ils sont traités sur des installations de traitement physico-chimique mettant en œuvre des réactions chimiques ou des procédés physiques de séparation. 
Ils sont préalablement stockés et regroupés selon leur nature : déchets cyanurés, chromiques, acides ou alcalins, ou contenant pour l’essentiel une pollution minérale. 
Le choix de tel ou tel procédé de traitement est adapté aux caractéristiques du déchet, de sa présentation, et des éléments qu’il contient : neutralisation des pH (acides-bases), cassage chimique des émulsions huileuses, évaporation sous vide, centrifugation, traitement biologique, etc.

Les performances des installations et les équipements associés ainsi que la conformité des émissions résiduelles sont contrôlées en continu. Ces mesures sont contrôlées par des laboratoires et des organismes externes agréés.
Les personnels, tous spécifiquement formés garantissent la maîtrise de la sécurité et de l’environnement, à toutes les étapes du processus de traitement.

Depuis le début de l’épidémie, les mesures prises par Trédi afin d’adapter son fonctionnement aux contraintes sanitaires particulières liées au virus responsable du Covid 19, ont permis de maintenir l’activité de ses sites de traitement et les services rendus aux industries les plus essentielles à la nation. 

Grâce à l’implication quotidienne des salariés, l’entreprise continue à soutenir l’activité artisanale et industrielle essentielle à la population et à la reprise des activités après le confinement.

Nos équipes restent mobilisables et disponibles, contactez-nous via le formulaire de contact