Solutions
previous

#Témoignage : Après un an en tant que Chauffeur de déchets médicaux chez Séché HealthCare

Rencontre avec Olivier Beckman chauffeur et formateur chez Séché Healthcare

22/04/2020

En cette période inédite de nouvelles perspectives professionnelles se dessinent. Séché HealthCare recrute et forme tous les jours de nouveaux collecteurs de déchets médicaux. Vous aimez les défis ? Rejoignez nos équipes !

Bonjour Olivier, Comment es-tu devenu Collecteur de déchets médicaux Séché HealthCare  ? 

Je suis arrivé dans les équipes il y a tout juste un an ! Avant je travaillais chez un concurrent dans la collecte de déchets automobiles. J'ai eu envie de changer, j'ai postulé via le site internet, j'ai eu un entretien avec Alexandre Drozdoff et j'ai été embauché dans les équipes Séché HealthCare. 

Comment s'est passé ton arrivée chez Séché HealthCare ?  

Très bien, les équipes sont soudées et il y a beaucoup d'entraide ce qui facilite l'intégration et les tournées. J'ai été formé par Sandrine et Christophe qui ont été très à l'écoute.  
Je connaissais déjà un peu le métier donc la formation a été rapide. En 2 jours je faisais mes tournées en autonomie.  

Quelles sont les qualités qu’il faut avoir pour faire ce métier ? 

Plus que jamais en cette période de Covid 19, il faut être disponible et très organisé pour être efficace. En effet le volume de bacs à récupérer est beaucoup plus important que d’habitude.  
De manière générale dans ce métier il faut aimer la polyvalence, les postes peuvent changer en fonction des besoins. Par exemple cela fait un mois que je suis affecté à la collecte de bacs de déchets médicaux diffus auprès de clients particuliers (médecins, pharmacie, infirmières…) 

Tu mentionnes un volume plus important de déchets, Y a-t-il d’autres impacts sur votre quotidien dû au COVID 19 ?  

Oui, les journées sont beaucoup plus intenses depuis le COVID 19 que ce soit au niveau du volume de déchets à récupérer ou au niveau des règles d'hygiène et de sécurité à appliquer. Elles sont forcément plus importantes qu’à la normale : port de masque quand nécessaire, de gants, désinfection des camions, gestes barrières… 
Mais le Covid 19 met aussi en valeur notre métier, et il y a une véritable prise conscience générale sur notre utilité.  On le ressent au quotidien et cela nous motive à continuer.  

Quelles sont les clés de succès dans ce métier ? Quels conseils donnerais-tu à un nouvel entrant ?  

Quand je forme les nouveaux entrants, je leur transmets les bases de notre métier et les règles de sécurité inhérentes. De plus j’axe vraiment sur les qualités qu’il faut développer : rigueur et organisation. Ainsi, durant mes formations je leur donne des conseils en ce sens. Par exemple je leur explique comment faire un plan de camion pour toujours avoir bien en tête “quel bac appartient à quel client”.   


Pour compléter les propos d'Olivier, il est rappelé que les salariés dédiés à la gestion des DASRI sont spécialement formés aux risques inhérents à la nature des déchets qu’ils sont amenés à gérer et à prendre en charge. Les procédures, EPI (masques, gel hydro-alcoolique, lingettes de nettoyage, gants et combinaisons jetables…)  et modes opératoires ont été renforcés dans le cadre du COVID-19, afin de prévenir tout risque de contamination des équipes.   
Ces consignes sont appliquées de manière rigoureuse, l’ensemble des équipes ayant conscience de leur importance dans l’exercice de leurs activités.
A noter également que le temps de formation est indicatif car dépendra de l’expérience de la personne formée.

 

Contact Ressources Humaines : a.chatelet@groupe-seche.com

Contact Commercial : contactSHC@groupe-seche.com

Séché HealtCare