Accueil

Implantations

Séché Int. - Dechets Séché sur youtube Séché Environnement - Le Blog Contact
Facebook  Groupe Séché flickr  Groupe Séché
 

Traitement des déchets non dangereux

Les déchets dits non dangereux ne présentent aucune des 14 propriétés de danger recensées dans le Décret du 18 avril 2002. Communément appelés Déchets ménagers et assimilés, ils regroupent les déchets des ménages et des collectivités, mais aussi, la totalité des Déchets industriels banals (DIB) ou déchets des entreprises.

Traitement thermique par incinération

 
Stockage

Les installations de traitement thermique (voir aussi) exploitées par Séché Environnement apportent une solution de traitement pour les ordures ménagères et des déchets industriels banals non recyclables.

Les déchets entrants sont brûlés à très haute température, dans des fours adaptés à la combustion de ce type de déchets.

Les installations sont équipées de systèmes de traitement et d’épuration des fumées avant rejet à l’atmosphère allant bien au-delà des prescriptions règlementaires, conformément aux objectifs du groupe d’anticipation règlementaire. Les rejets sont mesurés et analysés en continu, et sont soumis à contrôle par des laboratoires agréés. Ils sont également soumis au contrôle des DREAL.

L’énergie thermique dégagée par les installations d’épuration et de traitement des fumées est récupérée et valorisée sous forme d’électricité et/ou de vapeur.

La gestion de ces sites s’inscrit dans une démarche globale de progrès validée par des Certifications (Qualité, Sécurité, Environnement) anticipant les futures réglementations.

Stockage

 
Stockage

Séché Environnement exploite plusieurs sites de stockage pour la prise en charge des déchets ménagers et assimilés non dangereux non recyclables.

Les alvéoles permettent de confiner les déchets dans des espaces spécialement aménagés, afin de collecter tous les effluents issus de leur dégradation naturelle : les lixiviats et le biogaz. Elles sont conçues, selon des schémas propres aux exigences d’excellence environnementale du Groupe, et intègrent des équipements supérieurs à ceux imposés par la réglementation en vigueur, notamment en matière d’étanchéité.

Le biogaz produit par la décomposition des déchets est systématiquement capté puis dirigé vers des équipements de valorisation énergétique permettant la production d’électricité.

Toujours à la recherche de l’optimisation de la valorisation énergétique, certains sites ont développé des formes originales de cogénération. Le site de Changé (53) fournit de la vapeur à une installation agricole voisine, dans un contexte d’écologie industrielle. Le site du Vigeant (86) a mis en place un pilote industriel de production de micro-algues en vue de fabriquer de l’éco-carburant.

La gestion de ces sites s’inscrit dans une démarche globale de progrès validée par des Certifications (Qualité, Sécurité, Environnement) anticipant les futures règlementations.

Les démarches d’intégration et de suivi des milieux sont mises en œuvre, conformément aux exigences du Groupe de placer la préservation de la biodiversité en objectif majeur. 5 écologues répartis sur les différents sites assurent le suivi des espèces, développent la gestion différenciée, et mettent en œuvre les démarches de réhabilitation et d’intégration paysagère post-exploitation