Accueil

Implantations

Séché Int. - Dechets Séché sur youtube Séché Environnement - Le Blog Contact
Facebook  Groupe Séché flickr  Groupe Séché
 

Nos valeurs

Bâtir l’excellence environnementale

 

Le traitement des déchets impose plus que toute autre activité une écoute attentive de la Société. Le monde est un écosystème complexe dans lequel les déchets doivent être traités avec soin, afin de protéger la nature et sa biodiversité : préservation de la planète et bien-être de l’homme sont des priorités.

Séché Environnement sait que l’acceptation sociale de ses activités est indissociable de sa capacité à démontrer que la solution n’est pas de rejeter ses déchets hors de vue.

Face à ce constat, et dès sa création, le Groupe a souhaité se positionner en entreprise exemplaire sur le plan environnemental et mis en œuvre le référentiel ISO 14001 où l’environnement est intégré en tant qu’outil essentiel du management. Le site de Changé a ainsi été le 1er site au monde, dans ce secteur d’activité, à se voir attribuer la certification ISO 14001 en 1996.

Cette démarche volontaire découle directement de la nécessité de préserver l’environnement pour les générations futures.

Dans le prolongement de l’ISO 14001, Séché Environnement a développé un système de management de la santé et de la sécurité de l’homme au travail reconnu par l’obtention dès 2003 de la certification OHSAS 18001, positionnant une nouvelle fois le Groupe en précurseur dans son domaine, en complément des certifications ISO 9001. L’ensemble des sites du Groupe a au moins une certification.

L’application volontaire de ces exigences a conduit le Groupe à définir des règles et pratiques de travail garantissant, sur le long terme, la sécurité des activités vis à vis de l’environnement naturel et humain, avec la recherche permanente d’amélioration.

Limitation des prélèvements au milieu naturel, mise en œuvre de techniques toujours plus performantes pour assurer la surveillance des milieux, anticipation réglementaire, optimisation des transports pour favoriser le multi-modal, recherche et développement de techniques privilégiant la valorisation des déchets et la production d'énergie... sont les maître mots de la culture d’entreprise déclinée dans sa Charte du Développement Durable, sa politique QSSE.

Promouvoir l’écologie industrielle

 
Promouvoir l'écologie industrielle

La volonté permanente de Séché Environnement est d’instaurer des partenariats durables avec ses territoires d’implantation et de favoriser une stratégie globale au service d’un développement durable.

En fonction des opportunités locales, les sites de traitement fournissent une partie de l’énergie thermique qu’ils récupèrent à des utilisateurs industriels installés à proximité, participant ainsi à l’économie des ressources naturelles. En 2010, ce sont plus de 430 000 tonnes de vapeur qui ont été cédées à des industriels voisins, à Changé, à Rouen et à Salaise.

Au Vigeant sur le site SVO 200 KWc de panneaux solaire photovoltaïques ont été installés : deux types de panneaux (couche mince et cristallin) et cinq marques différentes de panneaux et d’onduleurs. C’est une installation unique en Europe pour mener des recherches et de expérimentations. Sur cette base technique a été démarrée en association avec l’Afpa une véritable école du solaire, destinée à former les artisans ou des étudiants d’IUT, avant de s’ouvrir vers un public plus large et une recherche élargie vers les smart grids, les réseaux intelligents pour gérer les énergies renouvelables.

L’écologie industrielle a aussi pour objectif une recherche permanente des solutions les plus adaptées dans la prise en charge des déchets des collectivités et des industriels, en privilégiant leur valorisation, et le développement de nouvelles filières, toujours plus adaptées et sécurisées.

Les prochains mois verront le développement de nouveaux process sur le site Sénerval à Strasbourg destinés à assurer une optimisation énergétique de l’unité et la méthanisation d’une partie du flux entrant.

Le choix du transport multimodal est également favorisé dès lors que les installations sont disponibles (ex sur le site de Tredi Salaise vers lequel l’acheminement des déchets peut se faire par fret ferroviaire).

Au cours de l’année 2011, Séché va remettre en service une voie ferrée sur le Parc d’activités de Longuefuye (53) afin d’acheminer par train une partie des déchets traités sur le site de Changé (53).

Promouvoir l’écologie industrielle c’est enfin développer une transparence totale sur l’activité des sites du Groupe, en mettant en place une communication étroite avec les riverains, les associations, et l’ensemble des parties prenantes afin d’établir un échange fructueux sur les activités. Cette volonté de transparence s’opère aussi avec la mise en place de visites des sites, toute l’année, pour tout public intéressé, pour que tout un chacun puisse découvrir les métiers de l’environnement.

Favoriser la protection de la biodiversité

 
Favoriser la protection de la biodiversité

Par l’essence même de ses métiers, par sa manière de les exercer, Séché Environnement est fortement impliqué dans la problématique environnementale en général, et dans celle de préservation de la biodiversité en particulier.

Acteur engagé avant l’heure dans le développement durable, le Groupe a engagé dès le milieu des années 90 une démarche de suivi spécifique des milieux en intégrant des services écologie au sein même de ses sites, démarche étendue à l’ensemble des sites au fur et à mesure des opérations de croissance externe.

Le lien qui unit Séché Environnement à la biodiversité environnante est d’autant plus fort qu’occupant un foncier notable, il lui est possible de mettre en œuvre une action cohérente de préservation et de suivi du monde animal et végétal. Les fruits de cette action s’étendent au-delà de l’aire de ses sites propres du fait des échanges existant entre territoires (les corridors écologiques).

C’est dans cette optique qu’est menée la politique environnementale de Séché Environnement, dans le respect de l’existant pour ne pas hypothéquer l’avenir.

Les métiers du stockage sont ainsi enrichis d’études d’impacts, dès la conception, sur la faune et la flore, ainsi que d’études pour l’intégration dans le paysage. Ces études sont ensuite complétées, au fil des années, de programmes de suivis portant plus particulièrement sur les espèces bio-indicatrices témoins de la qualité de l’air ou de l’eau. La biodiversité et le paysage sont intégrés, au même titre que l’exploitation, au mode de management des sites.

La démarche politique de Séché Environnement peut se résumer en quelques grands axes :

  • Préservation des secteurs à forte valeur patrimoniale dès la conception des projets

  • Mise en place de mesures de suivi du maintien de la biodiversité

  • Intégration dans les programmes de gestion des paysages des éléments concourant à enrichir la biodiversité

  • Mise en place d’une gestion adaptée au travers de la gestion différenciée

L’anticipation et l’engagement sur le long terme sont des clés nécessaires pour impacter positivement et durablement sur un milieu naturel. La biodiversité que l’entreprise préserve est celle qui l’entoure au quotidien, celle qui passe souvent inaperçue, car qualifiée de commune ou ordinaire par certains. Mais c’est elle qui fera la richesse des territoires de demain.

Cette expérience d’une quinzaine d’années d’actions concrètes d’intégration de la valeur de la biodiversité au cœur de l’entreprise permet à Séché Environnement d’échanger sur ces bonnes pratiques lors de colloques et dans des groupes de réflexion à l’échelle nationale pour montrer ce qu’il est possible de faire en la matière (association Orée, groupe de travail MNHN, Grenelle de l’Environnement ...).

En 2013, Séché Environnement s'est engagé dans la Stratégie Nationale de la Biodiversité, nouvelle opportunité pour présenter et consolider son travail de préservation de la biodiversité, et déployer ses actions à l’échelle plus large du Groupe avec l’ensemble de ses parties prenantes. La LPO a apporté son expertise pour la formalisation des 4 engagements pris, reconnus et labellisés par le MEDDE en octobre 2013. 

L’engagement suit quatre axes :

1. Inscrire les actions en faveur de la biodiversité dans une continuité spatiale, et temporelle, et impulser une démarche de progression sur d’autres filiales du Groupe

2. Faire de la biodiversité un axe fédérateur en interne

3. Se servir de la biodiversité comme d’un levier dynamisant vers les parties prenantes et les clients

4. Développer l’intérêt des personnes pour la préservation de la biodiversité à travers une démarche artistique ou culturelle.

Ils seront déclinés ou renforcés au sein des filières du Groupe, au cours des trois prochaines années, en s’appuyant sur un réseau de référents issus de toutes les composantes de l’entreprise.

Communiqué SNB