Accueil

Implantations

Séché Int. - Dechets Séché sur youtube Séché Environnement - Le Blog Contact
Facebook  Groupe Séché flickr  Groupe Séché
 

Actualité

 
Le05/10/2017

Ce jeudi 5 octobre, en présence de nombreux acteurs politiques et économiques, ainsi que des salariés du site de Changé, Joël Séché a eu la fierté d’inaugurer la première chaudière française dédiée à la valorisation des CSR, et qui permettra de distribuer de la chaleur dans une agglomération.
Depuis cet automne, la Ville de Laval dispose du tout premier réseau alimenté par un combustible spécialement préparé à partir de déchets jusque-là non valorisables. Près de 6400 logements seront alimentés en chauffage.
Concrétisation d’une démarche exemplaire, cette nouvelle technologie est une réponse aux objectifs de la Loi de Transition Energétique pour une Croissance Verte (LTECV).
C’est aussi une nouvelle étape dans le modèle de développement prôné par Séché Environnement depuis sa création : apporter aux territoires les outils et solutions leur permettant de s’inscrire dans une dynamique d’économie circulaire, tout en optimisant l’utilisation des ressources.


 

Une « première » en France


La valorisation énergétique des déchets non recyclables et combustibles (CSR : Combustibles solides de récupération) est un des aspects majeurs de la LTECV dans la mesure où elle est indissociable de l’objectif de réduction de 50% de l’enfouissement des déchets fixé par la loi à l’horizon 2025.
Si cette valorisation fait l’objet de nombreux projets, leur concrétisation s’avère souvent difficile du fait d’une équation technico-économique délicate.
L’installation mise en œuvre aujourd’hui sur le site Séché de Changé (53) est la première unité française dédiée à la valorisation thermique de ces CSR qui couvrira les besoins énergétiques d’un réseau de chaleur urbain.
Elle a été construite et pensée en intégrant les démarches d’écologie industrielle existantes, puisque depuis de très nombreuses années le site de Changé fournissait de l’énergie à la Coopérative Agricole Déshyouest pour leurs opérations de déshydratation de fourrages*, majoritairement réalisées en été.

Afin d’optimiser l’utilisation de la ressource CSR, la chaudière CSR sera ainsi utilisée pour couvrir, en été, les besoins de Déshyouest, et servira, en période hivernale, à chauffer l’eau chaude du réseau de chaleur urbain de Laval développé au travers d’une interconnexion de 10 km (Changé / Laval).  

Cette « première » traduit, par l’investissement important qu’il représente notamment, la volonté continue de Joël Séché, depuis près de 40 ans, d’inscrire toujours plus avant l’action de Séché Environnement au service de la protection de l’environnement : à l’origine par la préservation de la biodiversité et aujourd’hui par la promotion de l’économie circulaire et l’utilisation efficiente des ressources.  


La mobilisation des acteurs publics, aux côtés de Séché Environnement, a permis de concrétiser ce projet ambitieux


Les élus Lavallois ont su saisir cette opportunité au moment où ils souhaitaient une sortie des énergies fossiles pour leur réseau de chaleur urbain et pour son développement.  Aujourd’hui, non seulement le réseau ne consommera plus d’énergie fossile mais sa taille est en cours de doublement !

L’Etat, via la DREAL et l’ADEME, a encouragé cette démarche exemplaire et, grâce aux dispositifs d’aides du fonds « déchets » et du fonds « chaleur », a eu une action déterminante. L’ensemble du projet (extension réseau chaleur urbain de Laval, interconnexion et pôle énergie de Changé) a en effet fait l’objet d’un soutien financier dès 2015 du fait de son caractère exemplaire et démonstratif.

Le Conseil Régional des Pays de la Loire et le Conseil Départemental de la Mayenne ont également permis l’émergence du projet notamment en se positionnant en tant que nouveaux clients du réseau de chauffage urbain (lycée, collège, habitat social, etc..).

 

Les CSR une nouvelle voie de valorisation


Fabriqués à partir de la fraction combustible mais non valorisable des déchets (refus de tri par exemple), les CSR sont l’une des nouvelles voies de valorisation identifiée et promue par la Loi de Transition Energétique pour une Croissance Verte. Fabriqués à partir de déchets auparavant considérés comme ultimes, et donc destinés à l’enfouissement, ils sont une ressource énergétique alternatives aux ressources fossiles.
Energie de proximité, leur utilisation est un élément de réponse aux objectifs nationaux en faveur de solutions d’économie circulaire territorialisée. Les déchets d’un territoire, avec cette nouvelle voie de valorisation, sont aussi ses ressources énergétiques.
 

Des données sur le projet réalisé

Interconnexion Changé / Laval : 10 km, réseau eau chaude
Pôle énergie de Changé : puissance 22 MW (biogaz de l’ISDND et lit fluidisé CSR)
Réseau de CU de Laval : A terme 70 000 MWH /an
CSR utilisés : Combustibles solides de Récupération produits à partir des déchets des activités économiques, des refus de tri des collectes sélectives et des refus de la filière « mobilier »
Interconnexion et pôle Energie :  21.4 M€ d’investissements pour SECHE ENVIRONNEMENT
Aides ADEME  (fonds chaleur et fonds déchets) : 6.1 M€

(*) : la déshydratation de végétaux est un moyen de conservation des fourrages permettant la préservation de leur valeur nutritionnelle. Cette activité s’accompagne de la réimplantation de luzerne, culture pluriannuelle assurant un couvre sol hivernal, et permettant l’intégration d’une ressource de protéine végétale locale.