Accueil

Implantations

Séché Int. - Dechets Séché sur youtube Séché Environnement - Le Blog Contact
Facebook  Groupe Séché flickr  Groupe Séché
 

Glossaire

A
ADEMEAgence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie, établissement public de l'État à caractère industriel et commercial, placé sous la tutelle des ministres chargés de la recherche, de l'environnement et de l'énergie
ADRAccord Européen relatif au transport international des marchandises Dangereuses par Route
B
Biocentre Centre industriel collectif de traitement par voie biologique des sols pollués
BiodiversitéLa biodiversité, ou diversité biologique, représente la diversité des êtres vivants et des écosystèmes. Elle recouvre l'ensemble des formes de vie sur Terre, les relations et interactions qui existent entre elles et avec leurs milieux depuis l'origine commune de la vie. Le concept de biodiversité comprend donc de façon indissociable la faune, la flore, les bactéries, ... D’où sa complexité et sa richesse.
Biogaz Gaz produit spontanément lors de la dégradation de la fraction fermentescible contenue dans les déchets en milieu anérobie (i.e en l’absence d’oxygène). Il est principalement composé de gaz carbonique et de méthane, et a, de ce fait, un fort potentiel énergétique.
C
Cendres volantes Résidus des usines d'incinération comprenant les fines sous chaudières, les résidus de dépoussiérage et les résidus de la neutralisation des fumées (sauf pour les procédés humides). Ils doivent subir un traitement ou une stabilisation, avant mise en centre de stockage
Centre de tri Unité industrielle permettant de préparer les gisements de matières produits par les particuliers (collecte sélective) ou les entreprises et industriels en vue de leur valorisation matière. Le Centre de Tri permet de séparer les différents matériaux, de supprimer les impuretés, et de les reconditionner avant envoi vers les filières de recyclage. Les matières sont ensuite réutilisées en remplacement de matières premières vierges, participant ainsi à l'économie des ressources naturelles.
Classe 1, Classe 2Voir CSD – Centre de Stockage de Déchets
CollecteEnsemble des opérations consistant à enlever les déchets et à les acheminer vers un lieu de transfert, de tri, de traitement, de valorisation ou vers une décharge
Compost Ce terme regroupe divers produits issus de la dégradation contrôlée de la matière organique en présence d'oxygène (compostage). Les qualités du compost dépendent de la matière entrante : fraction fermentescible des déchets ménagers, déchets verts, boues de stations d'épuration. L’amendement organique obtenu est solide, stabilisé et riche en humus. D’importants travaux de normalisation ont par ailleurs été menés pour encadrer l’innocuité et l’efficacité des composts utilisés en agriculture. Les normes NF U 44-095 sur les composts de boues et NF U 44-051 sur les amendements organiques ont été rendues d’application obligatoires respectivement par les arrêtés du 18 mars 2004 et du 21 août 2007.
Compostage Le compostage consiste en un traitement biologique de déchets fermentescibles (issu des particuliers ou encore les déchets verts, boues de stations d'épuration urbaines) en milieu aérobie en vue d'obtenir du compost.
CSD Un Centre de Stockage est un espace aménagé, sécurisé, destiné à recevoir des déchets dits ultimes (i.e non recyclables ou valorisables),en vue de garantir leur parfaite maitrise sur le plan environnemental et sanitaire. Le Centre de Stockage permet de collecter tous les effluents produits par les déchets (effluents liquides ou biogaz pour les déchets fermentescibles). L'activité est encadrée par des arrêtés préfectoraux, et soumise à contrôle permanent des services de l'Etat (DREAL). Il existe plusieurs types de Centres de Stockage, en fonction de la dangerosité des déchets admis : - "Classe 1" recevant des Déchets Industriels Dangereux, - "Classe 2" recevant des déchets ménagers et assimilés non Dangereux. - "Classe 3 " recevant des déchets inertes, gravats et déblais
CSRLes combustibles solides de récupération (CSR) sont préparés à partir de déchets non dangereux (ordures ménagères, déchets industriels banals non recyclables). Ils peuvent ensuite être utilisés par de gros consommateurs industriels en remplacement de ressources énergétiques fossiles. La production de ces combustibles permet donc d'apporter une solution de traitement spécifique à ces déchets, tout en permettant de disposer d'une nouvelle ressource énergétique.
D
DASRI Les déchets des Activités de Soins à Risques Infectieux sont issus des activités de diagnostic, de suivi et de traitement préventif, curatif ou palliatif dans les domaines de la médecine humaine et vétérinaire. Sont notamment concernés, les déchets piquants, coupants, tranchants qui ne doivent en aucun cas être éliminés dans les poubelles classiques. Ils sont traités dans des installations dédiées.
Décharge Anciennes zones de dépôts de déchets. L’évolution de la réglementation en matière de gestion des déchets a permis l’interdiction des décharges sauvages au profit des centres de stockage ou de l'incinération.
Déchet Est un déchet, au sens de la loi n°75-633 du 15 juillet 1975, tout résidu d’un processus de production, de transformation ou d’utilisation, toute substance, matériau, produit ou plus généralement tout bien meuble abandonné ou que son détenteur a destiné à l’abandon
Déchet Ménager Déchet provenant de l’activité non-professionnelle des particuliers à leur domicile. Ne sont pas des déchets ménagers : - les déchets qui proviennent d’une activité professionnelle, même s’ils sont produits au domicile d’un particulier ; - les déchets produits par les particuliers hors de leur domicile
Déchet Ultime Déchet, résultant ou non du traitement d’un déchet, qui n’est plus susceptible d’être traité dans les conditions techniques et économiques du moment, notamment par extraction de la part valorisable ou par la réduction de son caractère polluant ou dangereux. Cette définition a été précisée par la circulaire du 28/04/98, émanant du ministère en charge de l’environnement et relative à la réorientation des plans départementaux d’élimination des déchets ménagers et assimilés. Les déchets ultimes sont les déchets dont on a extrait la part récupérable ainsi que divers éléments polluants : piles et accumulateurs, etc.…Ils sont la conséquence des objectifs définis en concertation par les concepteurs de plans. Cette définition est fonction du lieu et du moment. (Article L.541-1 du Code de l’environnement et Circulaire du 28 avril 1998 relative à la mise en œuvre et l’évolution des plans départementaux d’élimination des déchets ménagers et assimilés
Déchets inertes Au sens de l'arrêté du 16 juillet 1991, sont des déchets inertes des solides minéraux ne pouvant, après mise en décharge, subir aucune transformation physique, chimique ou biologique
Déchetterie Au sens de la circulaire du 11 mai 1989, constitue une déchetterie un centre ouvert aux particuliers pour le dépôt sélectif et transitoire de déchets, dont ils ne peuvent se défaire de manière satisfaisante par la collecte normale des ordures ménagères du fait de leur encombrement, de leur quantité ou de leur nature
Déchloration En général, décomposition chimique de molécules chlorées, tels que les PCB par ajout de réactifs comme le sodium métallique ou certains solvants ; procédé utilisé dans le cas de la décontamination d’huiles souillées par les PCB
Déchromatation Réduction du chrome 6 présent dans des déchets liquides (comme des bains de traitement de surface) en chrome 3 (moins toxique) par ajout de réactifs tel que le bisulfite de sodium et ensuite précipitable sous forme d’hydroxydes par addition de chaux. Dans certains cas, le chrome peut être valorisé
Décyanuration Opération permettant de modifier la structure chimique des cyanures (toxiques) en cyanates (non toxiques). Réaction d’oxydation des cyanures en cyanates, le plus souvent par chloration alcaline en utilisant des réactifs tel que l’hypochlorite de sodium
Déshydratation mécanique Opération nécessaire pour réduire la teneur en eau afin de diminuer le volume et augmenter le pouvoir calorifique (boues..), généralement réalisée au moyen de filtres à bandes ou filtres presse
DIB Déchets Industriels Banals. Déchets des entreprises dont le traitement peut être réalisé dans les mêmes installations que les ordures ménagères : cartons, verre, déchets de cuisine, emballages, ... Parmi les DIB, on trouve également les déchets issus du commerce et de l'artisanat
DID Déchets Industriels Dangereux ; Déchets qui, en raison de leurs propriétés dangereuses, ne peuvent être déposés dans des installations de stockage recevant d'autres catégories de déchets
DIS Déchets Industriels Spéciaux ; la définition des DIS (Déchets Industriels Spéciaux) est donnée par le décret du 18/04/2002, relatif à la classification des déchets. Les DIS sont les déchets dangereux autres que les déchets d'emballages municipaux mentionnés à la section 15 01 de l'annexe II du décret et les déchets municipaux mentionnés au chapitre 20 de la même annexe
DistillationLa distillation est un procédé qui permet de séparer les différents composants d'un mélange liquide en fonction de leur température d'ébullition. La distillation est dite sous vide, "atmosphérique" (conduite à la pression atmosphérique), en short path (le distillat parcours une distance très faible).
DMS Déchets Ménagers Spéciaux, comprennent les produits ou objets rejetés par les ménages et explosifs (aérosols), corrosifs (acides), nocifs, irritants (ammoniaque, résines), comburants (chlorates), facilement inflammables, ou d'une façon générale dommageables pour l'environnement (métaux lourds de certaines piles, accumulateurs, lampes fluorescentes, etc.) ou qui ne peuvent pas être éliminés par les mêmes voies que les ordures ménagères sans créer de risque pour les personnes et l'environnement
DREALDepuis le 29 juin 2009, La DREAL remplace la DIREN, la DRE et la DRIRE dont elle reprend les missions (hormis le développement industriel et la métrologie ). La DREAL est désormais le service régional qui porte la politique nationale de lutte contre le changement climatique, de préservation de la biodiversité, de lutte contre les risques, mais aussi la politique nationale du logement et de renouvellement urbain, dans une approche intégrée d’aménagement et de développement durable.
DRIRE voir DREAL
DTQD Déchets Toxiques en Quantités Dispersées. Il s’agit de déchets dangereux produits en faibles quantités par les artisans, les petites et moyennes entreprises...
E
Evapo-incinération Séparation par évaporation de la phase aqueuse d’un déchet et d’une phase en général huileuse (mais aussi dans certains cas minérale); les vapeurs dégagées sont oxydées thermiquement et le concentrât huileux peut être utilisé comme combustible d’appoint dans les incinérateurs
Evaporation sous vide Séparation par évaporation de la phase aqueuse d’un déchet et d’une phase en général huileuse; la phase aqueuse est dégradée biologiquement et le concentrât huileux est incinéré
H
HydrométallurgiqueSe dit d’un traitement chimique, permettant la récupération de métaux après passage en solution
I
ICPE Installation Classée pour la Protection de l’Environnement
Incinération Traitement basé sur la combustion avec excès d’air. Ce traitement se fait avec ou sans valorisation énergétique. La directive européenne sur l’incinération, du 4 décembre 2000, définit "installation d’incinération" toute installation de traitement thermique, y compris l’incinération par oxydation, pyrolyse, gazéification ou traitement plasmatique
Installations classées Au sens de la Loi n° 76-663 du 19 juillet 1976, sont des installations classées les usines, ateliers, dépôts, chantiers, carrières et, d'une manière générale, les installations exploitées ou détenues par toute personne physique ou morale, publique ou privée, qui peuvent présenter des dangers ou inconvénients, soit pour la commodité du voisinage, soit pour la santé, la sécurité, la salubrité publique, soit pour la protection de la nature et de l'environnement, soit pour la conservation des sites ou des monuments. On distingue celles soumises à déclaration à la Préfecture et celles soumises à autorisation préfectorale après enquête publique. Les installations de traitement de déchets font partie de cette dernière catégorie
ISO 14001 Référentiel destiné au management Environnemental
ISO 9001 Référentiel destiné au management de la Qualité (International Standard Organization)
L
Lixiviat Les lixiviats sont les effluents liquides relargués par les déchets (jus). Ce sont aussi l'ensemble des eaux ayant percolé au travers de déchets. Ils sont chargés en éléments organiques et doivent de ce fait être collectés en vue de leur traitement en installation dédiée.
Lixiviation Extraction d'un composé soluble à partir d'un produit pulvérisé, par des opérations de lavage et de percolation
M
Mâchefers Résidus résultant de l'incinération des déchets et sortant du four. Ils peuvent être valorisés en travaux publics ou stockés en Centre de Stockage. Sont également dénommés "scories"
Méthanisation Production de biogaz par la dégradation anaérobie contrôlée des déchets organiques
N
Neutralisation La neutralisation d’un effluent consiste à ramener son pH (par acidification ou alcalinisation) à une valeur fixée en fonction des besoins (ex : entre 7 et 10,5 pour la précipitation des métaux sous forme d’hydroxydes)
O
OHSAS 18001 Référentiel destiné au management de la Santé et de la Sécurité au travail (Occupational Health and Safety Assessment Series)
P
PCB Polychlorobiphényles. Huile utilisée dans les appareils électriques - transformateurs et condensateurs - pour ses propriétés di-électriques. Les principales appellations commerciales de la molécule sont pyralène et askarell. Une mauvaise combustion de PCB génère des dioxines. Le produit est interdit de fabrication depuis le début des années 1980, et les appareils encore en fonctionnement devront être décontaminés d’ici 2010 (Directive Européenne 95/59/CE du 16 septembre 1996)
Pré-collecte Ensemble des opérations d'évacuation des déchets depuis leur lieu de production jusqu'au lieu de prise en charge par le service de collecte
Prétraitement Opération qui conduit à la modification de la composition chimique ou des caractéristiques physiques du déchet et qui nécessite un traitement complémentaire ou une mise en décharge contrôlée. Le but principal est de diriger, par le jeu de mélanges et de séparations de phases, chaque fraction du déchet vers sa destination économique optimale. (Circulaire du 30 août 1985)
Pyrolise ou thermolyse Traitement thermique avec un apport d’air limité. L’oxydation est incomplète. Dans certains cas, ces procédés génèrent un sous-produit combustible qui est à traiter de façon appropriée
Pyrométallurgique Se dit d’un traitement thermique, permettant la fonte des métaux afin de les affiner ou de les séparer
R
Récupération Opération qui consiste à collecter et/ou trier des déchets en vue d'une valorisation des biens et matières les constituant.
Recyclage Opération visant à introduire les matériaux provenant de déchets dans un cycle de production en remplacement total ou partiel d'une matière première vierge
Réemploi Opération par laquelle un bien usagé, conçu et fabriqué pour un usage particulier, est utilisé pour le même usage ou un usage différent. La réutilisation et le reconditionnement sont des formes particulières de réemploi
REF Résidus d’Épuration des Fumées : résidus issus du dépoussiérage et de la neutralisation des fumées des incinérateurs. Peut quelquefois être employé à tort avec la même acception que les cendres volantes
REFIDI Résidus d’Épuration des Fumées d’Incinération des Déchets Industriels
REFIOM Résidus d’Épuration des Fumées d’Incinération des Ordures Ménagères. Ils comprennent les cendres issues du dépoussiérage et les résidus de la neutralisation des fumées. La combustion d’une tonne d’ordures ménagères produit entre 20 kg et 50 kg de REFIOM en fonction du procédé utilisé (humide ou sec)
Refus de tri Déchet non récupéré à l’issue du tri industriel. Certains refus peuvent faire l’objet d’un traitement ultérieur.
RégénérationOpération visant à redonner à un déchet les caractéristiques physico-chimiques qui permettent de l’utiliser en remplacement d’une matière vierge
Regroupement L’optimisation du transport des déchets passe par le regroupement de petites quantités de déchets sur des sites spécialisés (en général un premier tri est effectué par famille), avec si nécessaire mélange de déchets de provenance différente mais de nature comparable ou compatible
Résidus d’épuration des fumées Résidus issus du dépoussiérage et de la neutralisation des fumées des incinérateurs. Peut quelquefois être employé à tort avec la même acception que les cendres volantes
Résines échangeuses d’ions L’échange d’ions est un phénomène ionique qui met en jeu les forces électrostatiques de surface permettant un échange entre des ions dissous dans une solution et les contre-ions qui compensent la charge d’un support granuleux insoluble, généralement artificiel et dénommé résines
Réutilisation Nouvel emploi d'un déchet pour un usage différent de celui de son premier emploi
S
Stabilisation ou Solidification La stabilisation d’un déchet, qui a pour objectif une rétention optimum de polluants par des réactions chimiques et/ou physiques, repose sur des procédés « froids » (mettant essentiellement en jeu des liants hydrauliques ou organiques, ainsi que différents réactifs) ou « chauds » comme la vitrification. Le résultat conduit de plus, du fait de la nature des procédés, à une solidification du déchet
T
TGAP Taxe Générale sur les Activités Polluantes
Traitement Processus physiques, thermiques, chimiques ou biologiques, y compris le tri, qui modifient les caractéristiques des déchets de manière à en réduire le volume ou le caractère dangereux, à en faciliter la manipulation ou à en favoriser les valorisations. (Directive 1999/31/CE du conseil du 26 avril 1999, concernant la mise en décharge)
Traitement physico-chimiqueCes traitements regroupent entre autres les opérations de cassage d’émulsions, de neutralisation, de déchromatation, de décyanuration, de déshydratation, de régénération de résines, de déchloration...
Traitement thermique Traitement des déchets par l’action de la chaleur. Ceci inclut notamment l'incinération, la pyrolyse et la thermolyse
Transfert ou transit Changement de véhicules entre la collecte et les sites de tri, de traitement ou de stockage afin d’optimiser le transport. L’acheminement peut comporter plusieurs transferts
Transport Opération consistant à amener les déchets d'un point à un autre sans réaliser de collecte
Tri Opération visant à séparer des déchets mélangés en différentes catégories (cartons, plastiques, palettes en bois...) en vue d’en faciliter l'élimination dans des processus spécifiques à chaque catégorie. Le non-mélange évite le tri
U
UIOM Unité d’Incinération d’Ordures Ménagères
V
Valorisation Terme générique recouvrant le réemploi, la réutilisation, la régénération, le recyclage, la valorisation organique ou la valorisation énergétique des déchets
Valorisation énergétique Utilisation d’une source d'énergie résultant du traitement des déchets
Valorisation matière Utilisation de tout ou partie d’un déchet en remplacement d’un élément ou d’un matériau